JOURNAL DE BORD DES ATELIERS SOCIOLINGUISTIQUES. MAISON CITOYENNE MAISON DE QUARTIER EST. ROMANS SUR ISERE, DROME.

mercredi 22 janvier 2014

femmes-fleurs en relaxation.

Je vais vous dire une chose : c'est quand elles créent avec des couleurs, du papier, de la colle et des pinceaux que je les trouve le plus heureuses, au final, ces dames.

Loin de la frustration de ne pas y arriver en français.
En atelier sociolinguistique, on entend la sérénade :
"La tête elle est vide"
"Parti tout parti"
"Je suis pas là"
" y'a rien là dedans" ( la tête)

etc etc

Quand on sort des crayons, des couleurs, on est dans une autre façon de se parler, de se considérer.
Au début elles doutent mais à la fin, la satisfaction est là. On ne fait pas de comparaison avec autre chose..."je ne sais pas le français, lire non" " on est pas allées à l'école"

On part de ce qui est, tout est nouveau et inattendu, même si on a parfois honte parce que c'est "comme les enfants".
GRRRR. Comptez sur moi pour déjouer ces fadaises. Je ne suis pas pour une société où seuls les enfants ont la possibilité, et la reconnaissance en retour, de peindre et de dessiner ! Ah ça non.

 Lundi et mardi nous avons réalisé un collage-peinture pour remercier Cathy, la prof de gym douce.
Mardi, dernière séance.
Chacune a offert sa femme-fleur à Cathy.
Ce fut un beau moment.

J'aime qu'on formalise les bonheurs du jour
J'aime qu'on dise quand on aime et qu'on est content.
Les femmes des ateliers aussi, elles sont très sensibles aux "petites attentions".



Au bout des deux heures de travail, lundi, chacune a déposé sa femme-fleur sur une table pour laisser sécher jusqu'au lendemain

Déjà elles étaient "mordues", ces femmes-fleurs étaient leur poupée de bien-être, une femme relaxée qui respire, comme durant le cours de gym


(Mon appareil photo m'a lâché ( batterie) au bout de la deuxième photo...Je me suis rabattue sur celui de la structure au flash mal venu...)


Le mardi, elles se sont penchées sur la table, sur leur petite fée qui dormait couverte de vêtements fleuri. Calme.

Elles leur ont parlé
" Alors madame, comment ça va toi ?"

" Elle est où ma dame ?"
Affolées de ne pas retrouver leur fillette-fleur

- Mais si elle est là regarde !

- Ah madame ! Tu as bien dormi ?

Je ne m'attendais pas à une telle appropriation ni à ce jeu de rôle. Que j'ai trouvé vraiment touchant, car ce collage c'était l'image du bien -être.
Je leur disais " comme quand vous vous détentez pendant le cours de gym, vous savez ce qu'elle dit Cathy : on se fait DU BIEN, on prend SON TEMPS"

Je leur ai dit
"On respire comme une fleur qui s'ouvre, ça fait comme un jardin dans tout le corps"





.






14 commentaires:

  1. Un pur régal !
    Fréédrique

    RépondreSupprimer
  2. super beau!!
    mais le truc qui me gêne un peu, c'est que la base de personnage dessiné est la même pour tout le monde.
    c'est toi qui l'a réalisée en plusieurs exemplaires ( ou photocopiée , c'est ça??)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est une photocopie pour tout le monde
      Mon idée était de faire cela en premier (c'est un groupe avec lequel je ne fais et n'ai fait aucun atelier d'expression et j'avais juste une séance)
      puis de les laisser faire leur propre figurine et là on aurait eu des oeuvres très originales
      mais hélas en deux heures elles avaient à peine terminé la première mouture

      Supprimer
    2. oui, ben on fait comme c'est possible , et là , avec des personnes peu habituées , c'est déjà super chouette d'être arrivée à les faire personnaliser chacune sa petite bonne femme , elles ont du être ravies et ça peut être un déclic pour se lancer un peu plus après.
      bravo en tout cas , tu dois être un peu crevée avec toutes ces séances par semaine.

      Supprimer
  3. Oui, voilà, je voulais déjà qu'elles ne se concentrent QUE sur le collage-habillage des "poupées"
    Mais au finish j'aime bien ce côté guirlande quand on les met côte à côte on dirait les guirlandes de papier découpés
    Me fait aussi penser à ces jeux d'enfant, où l'on habillait une figurine de carton avec des hauts et des bas séparés, etc...

    RépondreSupprimer
  4. C'est vraiment un travail magnifique, je découvre ton blog et ne sais pas exactement dans quel cadre tu fais tout ça mais ça m'a mis du baume au coeur rien qu'en regardant et en lisant ; J'aime particulièrement celle avec le nénuphar au niveau des poumon ♥

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Onee, merci

    le cadre dans lequel je pratique est indiqué dans la colonne de gauche en haut dans deux encarts "2012-13' et 2014.

    Nénuphar et poumon, c'est toi qui le dis, tiens, cela nous rappelle un merveilleux roman

    RépondreSupprimer
  6. J'ai lu ton blog du premier article au dernier avec beaucoup d'intérêt et d'émotion. Merci pour ce beau voyage!
    Si tu n'as pas trop de correspondantes, je serais heureuse d'être des leurs pour échanger avec vous des jolies cartes en dessin, peinture, collage ou tissu.
    Je suis une maîtresse de maternelle à la retraite, qui aime beaucoup les Arts Plastiques..
    Au début de ma retraite, j'ai créé un blog pour les collègues en panne d'idées, qui s'est transformé en blog de partage et d'échanges.
    Si cela t'intéresse, voici l'adresse :
    www.cahierjosephine.canalblog.com

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Génial
      Je t'ai répondu chez toi

      Supprimer
  7. Laure, je viens de découvrir ces merveilleuses femmes-fleur, LL et moi adorons !!! Et le fait que les dames parle à leur femme-fleur en la retrouvant le lendemain matin, c'est très émouvant ; en plus elles pont presque toutes dessiné un coeur c'est dire l'estime qu'elles portent à Cathy !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui très chouette j'ai été étonnée moi-même de l'appropriation de leur création, un genre de "double"-détendu...une douce-doudou.
      Cathy fut ravie, évidemment. Avec embrassades et bisous de chaque dame une à une à la queue leu leu, ...

      Supprimer
  8. c'est super chouette!!
    j'aime beaucoup!
    bises
    coc♥

    RépondreSupprimer
  9. C'est beau Laure ce que tu fais avec ces dames... et émouvant bien sûr. Bravo !

    RépondreSupprimer
  10. Merci à vous Corine et Papillon !
    Nous sommes des faiseuses de soleil vous et moi et elles ! (îles aussi)

    RépondreSupprimer

Donnez nous votre avis !
Ici ou par mail : latortuelegere@gmail.com